Recherche avancée
Accueil>Découvrir Sedan>Toute une histoire

Toute une histoire

Les bains-douches

Les bains-douches, apparus dans la seconde moitié du XIXe siècle, répondent à une préoccupation hygiéniste.

L’État encourage leur essor en autorisant les Caisses d’Épargne à prendre en charge leur construction, et en accordant lui-même des subventions. Les bains-douches de Sedan, très attendus par la population, bénéficient de ce double financement. Leur construction débute en 1913 mais ne s’achève qu’en 1921, la guerre ayant interrompu les travaux. Ils sont fréquentés par de nombreux Sedanais qui ne disposent pas encore chez eux d’une salle de bains.

La Maison des syndicats

La Reconstruction ayant doté une grande partie des habitants du confort moderne, les bains-douches voient leur clientèle diminuer et ferment en 1972. La Ville de Sedan, qui en devient propriétaire, fait réaliser une extension par l’agence d’architectes Poirier, Halleux et Gottardi au début des années 1980 pour y installer les délégations départementales des syndicats. Pendant une trentaine d’années, le bâtiment sera connu sous le nom de "Maison des syndicats".

Dans la nuit du 11 au 12 octobre 2010, une explosion endommage lourdement le bâtiment. Les syndicats sont relogés sur le quartier du Lac dans la nouvelle "Maison de la Citoyenneté".

La Maison du Patrimoine

En 2011, le Conseil Municipal décide de restaurer les bains-douches pour y établir un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP). Le bâtiment d’origine est restitué quasiment à l’identique, en revanche l’extension des années 1980 est remplacée par une nouvelle structure en béton qui surplombe partiellement le canal et se retourne sur la terrasse de l’aile nord. D’une écriture sobre, elle présente des panneaux vitrés qui ouvrent généreusement l’équipement vers la ville.

Sous le nom de "Maison du Patrimoine", le CIAP perpétue, au travers d’une nouvelle activité, le rôle d’accueil du public que les bains-douches ont toujours joué.